Cotonou, le | ---
NÉPHROLOGIE
mercredi 18 juin
Insuffisance rénale chronique
Dr Fitsum GUEBRE Chef de Clinique Assistant
Insuffisance rénale chronique

Objectifs :

  • Diagnostiquer une insuffisance rénale chronique.
  • Argumenter l’attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.
  • Décrire les principes de la prise en charge au long cours.

A/ Définition

  • Diminution prolongée et définitive des fonctions rénales en rapport avec une réduction permanente et définitive du nombre de néphrons fonctionnels.
  • Se traduit par une baisse de la clairance de la créatinine. Le simple dosage de créatinine ne permet pas de déceler une IRC débutante.
  • Les néphrons sains restants s’adaptent pour maintenir l’homéostasie (augmentation du débit sanguin et de la filtration).
  • Affection évolutive avec aggravation spontanée à partir d’un certain degré de destruction néphronique.

B/ Épidémiologie

  • Deux fois plus fréquente chez l’homme que chez la femme.
  • Problème de santé publique.
  • Prévalence et incidence en augmentation surtout pour les causes vasculaires et liées au diabète de type 2.
  • Incidence de l’IRCT (IRC terminale) : 100/million d’habitants.
  • Prévalence de l’IRCT : 400/million d’habitants.

C/ Causes

  • Toutes les néphropathies peuvent se compliquer d’IRC. (Voir tableau page suivante).
  • Chez l’enfant, les causes sont dominées par les uropathies malformatives et les néphropathies héréditaires.
  • Les néphropathies interstitielles(1) chroniques :
    - Protéinurie tubulaire :
    * faible en règle < 1 g/j ;
    * de faible poids moléculaire = peu ou pas d’albumine.

ONG Dignité Féminine

La Presse au Bénin