Cotonou, le | ---
mercredi 18 juin
Les Origines des Fêtes des Mères et des Pères

Les Grecs anciens fêtaient leur déesse Rhea au printemps, pour les Romains, la fête des Matraliae (du latin Mater, mère) se situait en juin. Puis au XVIème siècle, les Anglais ont instauré un dimanche de fête des mères.

Célébrée tous les ans, la fête des pères a une origine, et également une initiatrice. Votre hebdomadaire dans sa livraison de cette semaine vous plonge dans l’historique de cette fête qui a été célébrée dimanche dernier.

Fête des Mères
L a France tente de l u t t e r c o n t r e s a « d é p o p u l a t i o n » et organise des « Fêtes des enfants » mettant en avant les vertus de la famille et prônant l’importance de la fécondité.
Au début du XXème siècle, ces manifestations connaissent des variantes : fêtes de la famille ou manifestations f a m i l i a l e s à l ’ o c c a s i o n de la fête nationale du 14 j u i l l e t , a v e c u n e f o r t e contribution des enfants.

Mothers Day
Et c’est la grande guerre. Les américains qui avaient opté pour un vrai « Mothers Day » le deuxième dimanche de mai à la fin du XIXème siècle, le développent ardemment durant la première guerre mondiale, éloignement oblige. Les français chargés du c o u r r i e r c o n s t a t e n t alors des envois massifs à cette date qui leur est mystérieuse. Et la France ayant encore plus besoin de Les Origines des Fêtes des Mères et des Pères Fête des Mères Fête des Pères se repeupler après la guerre 14-18, cette coutume bien implantée outre-atlantique de « Fête des Mères » va faire des émules. Dans le même temps, en pleine guerre, la municipalité parisienne organise une « Fête des familles nombreuses » dans les locaux de la SNHF, Société nationale d’Horticulture de France. Suivie à Lyon d’une « Journée des mères » en 1918, puis d’une « Journée d e s m è re s d e f a m i l l e s n o m b re u s e s » e n 1 9 1 9 , fixée au 15 août, jour de l’Assomption de Marie, mère de Jésus.
D e n o m b r e u s e s m a n i f e s t a t i o n s s e déroulèrent en province, mais l’institution n’était pas encore établie.
C’est en 1920, et en mai cette fois, que le projet aboutit, permettant aux « mères méritantes » de recevoir des fonds d’une Les Grecs anciens fêtaient leur déesse Rhea au printemps, pour les Romains, la fête des Matraliae (du latin Mater, mère) se situait en juin. Puis au XVIème siècle, les Anglais ont instauré un dimanche de fête des mères. collecte publique recueillis à leur intention, et la fameuse médaille d’or remise à une mère de treize enfants.

Une Fête Officielle
On en est loin aujourd’hui de la fête de la déesse Rhea. On reproche à la fête des mères d’être une occasion p u re m e n t c o m m e rc i a l e alors qu’au départ, l’objetif n’avait rien de mercantile… Mais le succès avait cette fois été grand, et national. Le gouvernement d’alors décida d’instituer l’événement en « Journée des mères », qui sera officialisée en 1928.
Cette fête est régie par une loi depuis le 24 mai 1950, suivie deux ans plus tard par la Fête des pères. Elle est fixée au dernier dimanche de mai, sauf si celui ci est le dimanche de Pentecôte. Dans ce cas assez exceptionnel, la Fête des mères est reportée au premier dimanche de juin.

Fête des Pères
La fête des pères, une histoire américaine
C ’ e s t , s e m b l e - t - i l , a u x Américains que l’on doit l’idée de fêter les papas.Sonora Smart Dodd fut la première personne à proposer la fête des pères. En écoutant un sermon le jour de la fête des mères en 1909, Sonora se posa des questions sur cette célébration. Elle avait été élevée par son père, Henry Jackson Smart, après la mort de sa mère et elle voulait lui faire savoir à quel point elle lui était reconnaissante. Comme son père était né en juin, elle choisit ce mois pour organiser la première fête des pères à Spokane le 19 juin 1910. L’initiative a fait son chemin et en 1924, le président Calvin Coolidge accepte l’idée d’une célébration de la fête des pères. Mais il faut attendre 1966 pour que le Président Lyndon Johnson fasse signer la proclamation officielle d’un « Father’s Day » le troisième dimanche de juin. En France, la fête des pères a été lancée par une marque commerciale de briquet, la société Flaminaire avant d’être officialisée. C’est en 1952 que la France institua la première fête des pères, deux ans après l’officialisation d e l a f ê t e d e s m è r e s . En Belgique, elle a lieu l e d e u x i è m e d i m a n c h e d u m o i s d e j u i n . En Italie, c’est le jour de la saint Joseph, le 19 mars. Au Luxembourg, les papas doivent attendre octobre.

La fête des Pères
La fête des pères est le jour des papas et des grands-pères. C’est une journée particulière pour témoigner l’amour que l’on porte à son père. En fait, le jour de la fête des pères est un jour pour honorer la figure paternelle dans la famille. La fête des pères est une fête récente, mais bien légitime. La tradition veut que la fête des pères soit à la fois la fête des pères et des grands-pères, du moins en sera-t-il ainsi tant que les exigences commerciales donnent naissance à une fête des grands-pères.
En France, on fête les pères le troisième dimanche du mois de juin. La fête des pères est l’occasion de faire un repas de famille en l’honneur du papa et de lui offrir des cadeaux. La famille et parfois les amis sont invités pour un repas en l’honneur du père de famille. Le père étant à l’honneur le jour de la fête des pères, il est logique qu’il ne fasse rien (préparation des cadeaux, organisation du repas ...) et que tel un « pacha », il soit le roi de la journée !


ONG Dignité Féminine

La Presse au Bénin